Accueil du site T.I.C.E. TBI, vidéoprojecteur
 

Usages pédagogiques d’un TBI

Avertissement

On appelle TBI un ensemble comprenant un ordinateur, un vidéo projecteur et un tableau interactif qui capte la position d’un stylet.

La plupart des activités réalisables avec un TBI sont possibles en remplaçant le tableau interactif par un clavier et une souris sans fil.

Intérêt d’un TBI

Avant de choisir d’utiliser un TBI pour une activité particulière, il est bon de se poser la question du gain pédagogique par rapport à un document papier ou à un tableau classique.

Les gains pédagogiques peuvent être de trois types :
- focalisation de l’attention collective grâce à la taille de l’affichage
- possibilité de travailler sur les contenus riches (images couleurs, sons, vidéo, interactivité).
- fonction mémoire (possibilité de revenir sur une activité commencée la veille, la semaine précédente).
- possibilité d’interactions, de construction collective du savoir.

Limites d’un TBI

Inversement, il est des cas où l’on peut s’abstenir d’utiliser un TBI :
- activités réalisables sur un tableau classique (exemple : poser des opérations).
- activités n’ayant d’autre but que de manipuler le TBI (exemple : chaque élève écrit son nom dans une étiquette).
- exercices individuels (sauf à titre d’exemple, pour expliciter la consigne).
- activités demandant une préparation tellement importante qu’elle mobilise toutes les ressources de l’enseignant.

Usages d’un TBI

On peut distinguer quatre usages d’un TBI :

- Usage direct : l’utilisation collective d’un logiciel vidéoprojetable peut être intéressant en géométrie, astronomie, histoire, géographie, arts visuels, musique.

- Usage indirect ou usage "tableau interactif" : pour classer, relier, annoter des mots, des schémas, des images... mais aussi pour noter les propositions des élèves (en sciences par exemple) et se donner la possibilité d’y revenir à la séance suivante.

- Utilisation d’un didacticiel ou d’un document à titre d’exemple avant un exercice individuel sur logiciel ou sur papier.

- Utilisation du traitement de texte pour découvrir ou transformer un texte, surligner des passages, produire un écrit collectif... La particularité du traitement de texte est que l’on peut mêler les trois catégories précédentes.

Conseils aux non spécialistes

- Mieux vaut utiliser le TBI régulièrement dans des usages simples que l’on maîtrise plutôt que de se lancer dans un projet complexe, gourmand en temps et peu satisfaisant au final.

- Privilégier les documents que l’on peut utiliser de plusieurs manières : en collectif sur le TBI, en individuel sur ordinateur ou bien sur papier.

- Échanger avec d’autres enseignants des documents, des idées...

Le travail sur TBI est plus pédagogique qu’informatique.


Documents à télécharger :

opendocument presentation - 173.4 ko
Usages TBI
Inspection de l'Education nationale Blois 4