Accueil du site Administratif
 

Note 2008-3 : Aide personnalisée

Je profite de cette note pour vous annoncer la nomination de Madame Valérie LHUILLIER qui assurera les fonctions de Conseillère Pédagogique Généraliste avec mission EPS. Nous lui souhaitons la bienvenue au sein de notre équipe de circonscription, désormais complète.

En juin dernier, la plupart des écoles de la circonscription ont envoyé à mon prédécesseur un projet d’organisation de la semaine scolaire et notamment de l’aide personnalisée pour l’année 2008-2009.

Mon équipe et moi-même avons étudié chacune de ces propositions que j’ai décidé de vous remettre de vive voix lors de mon passage dans vos écoles. J’ai rencontré à ce jour les équipes de 33 écoles et j’ai pu constater chez tous un réel engagement quant à la mise en place de ce dispositif ; Je tiens à vous en féliciter.

Il m’a semblé néanmoins opportun de vous faire partager les quelques remarques importantes qui doivent vous guider pour que cette aide personnalisée se fasse dans les meilleures conditions possible et au service de la réussite de tous les élèves.

Je joins également à cette note des documents en annexe qui pourront vous aider dans la mise en œuvre de ce dispositif.

A. Organisation pédagogique :

- L’aide personnalisée est effectuée en très petits groupes (de 2 à 6 élèves).

- Le choix des élèves qui bénéficient de cette aide se fait pour une période donnée et pour des difficultés bien ciblées : une liste d’élèves est présentée en conseil de cycle ou en conseil de maîtres

- Je vous engage à solliciter les membres du Rased qui sont des personnes ressources précieuses pour aider les équipes à l’analyse des difficultés des élèves et à l’élaboration de réponses adaptées à la variété des besoins des élèves.

- Cette aide tient compte de la cohérence de l’ensemble des dispositifs suivis par chacun des élèves (aide au sein de la classe, PPRE, stage de remise à niveau)

- L’aide peut être dispensée en dehors de l’existence d’un PPRE tandis que la mise en place d’un PPRE ne comprend pas nécessairement de temps d’aide personnalisée

- L’adhésion des familles est dans tous les cas nécessaire. Leur acceptation s’accompagne d’un engagement à s’organiser pour permettre à leur enfant de bénéficier de cette aide personnalisée offerte par l’école ; cet engagement peut prendre la forme d’un document écrit.

- L’aide peut être dispensée de manière régulière durant une période de plusieurs semaines ou bien ne concerner un élève que de façon ponctuelle

- Lorsque plusieurs maîtres interviennent, le maître de la classe assure la coordination de l’aide personnalisée en particulier dans le cadre du conseil de cycle ou des maîtres.

- En maternelle, le dispositif concerne avant tout les élèves en difficulté de langage

- Les enseignants de maternelle peuvent intervenir au cycle 2 (voire au cycle 3 pour les RPI) ; c’est là une excellente occasion de dynamiser la liaison GS/CP.

B. Organisation pratique :

- Le temps de pause entre la fin de la classe et le début de l’aide personnalisée doit être réduit (10’ au maximum)

- Sur les 60 heures que constitue l’aide personnalisée, 20 heures au maximum sont réservées à l’organisation et à la préparation du dispositif. Les élèves concernés doivent donc bénéficier d’au minimum 40 heures annuelles d’aide directe : différents choix hebdomadaires sont alors possibles (4×30’ sur 20 semaines ; 2×45’ sur 27 semaines ; 2×40’ sur 30 semaines ; 2×1h sur 20 semaines…)

- Pour les équipes qui adoptent un fonctionnement différent pour chaque enseignant, il faudra impérativement réserver un créneau pour pouvoir assurer les réunions de conseils de cycles ou des maîtres.

- Chaque enseignant devra renseigner le document départemental « agenda » individuel que le directeur me fera parvenir à la fin de chaque trimestre.

- Dans le cas d’un RPI, il est tout à fait envisageable, pour des raisons de transport notamment, qu’un élève bénéficie de l’aide personnalisée dans la commune où il réside, différente de celle où il est scolarisé.

C. Calendrier :

- Le dispositif sera inscrit dans le projet d’école sous la forme d’une fiche. L’avenant me sera soumis après avis du premier conseil d’école de l’année 2008-2009 (dans tous les cas avant le 15 novembre 2008).

- Il est souhaitable de démarrer l’aide personnalisée au plus tard le 1er octobre 2008.

D. Particularités

- Les titulaires remplaçants sont soumis aux mêmes obligations de service que les autres enseignants du premier degré.

- Dans le cas où le titulaire remplaçant est dans son école de rattachement, il participe à la mise en œuvre de l’aide personnalisée dans cet établissement.

- Les enseignants exerçant à l’année dans plusieurs écoles effectuent le nombre d’heures d’aide personnalisée correspondant aux quotités de temps partiel qu’ils assurent.

- Les PE2 qui effectuent dans le cadre de leur stage filé une journée dans une classe, ne sont pas tenus de participer à ce dispositif. C’ est par conséquent au maître de la classe de dispenser l’aide personnalisée.

Valérie FORTIN

Vous pouvez télécharger ce document et ses annexes ci dessous :

PDF - 370.3 ko
Inspection de l'Education nationale Blois 4